L'intelligence émotionnelle, must-have pour surfer sur la vague du changement ?

Dernière mise à jour : 29 sept. 2021

Mes amies les émotions m'accompagnent au quotidien depuis le lancement de zen. Ou, si je réfléchis, depuis bien plus longtemps en fait ;-) De manière consciente ou moins consciente à l'époque, j'ai toujours eu cette envie et ce besoin de les intégrer dans tout ce que je faisais. Certains auront compris, pour eux-mêmes, qu'il s'agit là d'une grande force, et beaucoup d'autres ont encore une peur panique de faire entrer les émotions dans leur vie, d'autant plus si nous parlons de la sphère professionnelle. Comme si, cela pouvait rendre plus faible, moins crédible, plus fragile. Si on note en plus que les croyances ont incontestablement joué un rôle dans ces perceptions. "Un garçon ça ne pleure pas", "Un indien ne connait pas la douleur", "Va dans ta chambre et tu pourras en ressortir quand tu te seras calmé" effectivement, il y a de quoi avoir peur.


Focus sur l'intelligence émotionnelle, qu'est-ce que c'est au juste ?

On en entend beaucoup parlé à droite à gauche, parfois de manière assez floue et vague. Prenons un moment pour comprendre, concrètement, ce qu'est l'intelligence émotionnelle :-)


Voici 2 mots qui à première vue, s'accordent difficilement. "Intelligence" se référant à la capacité d'analyse et de raisonnement et "émotionnel" venant du mot "émotion", désignant un état affectif bref et intense.


Et les 2 mots ensemble du coup ?

L'intelligence émotionnelle désigne « l’habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres »


Et si vous faisiez de vos émotions vos meilleures alliées?

La première chose importante à avoir en tête est qu'il n'y a en aucun cas des émotions négatives ou positives. (même si ces termes sont encore trop souvent utilisés aujourd'hui.) Certes, elles peuvent être agréables ou désagréables mais leur fonction première est de nous aiguiller quant à nos besoins et motivations. Elle sont l'ingrédient nécessaire afin de nous orienter sur notre boussole. Une émotion agréable nous fera passer le message sous-jacent que "le besoin a été assouvi" (ex: Vous ressentez de la fierté pour un acte accompli) ou qu'au contraire, il ne l'est pas (ex: Je me suis lancé dans un nouveau projet et depuis la peur m'envahit) Ce projet pourrait potentiellement être rempli de trop d'inconnues et ne pas prendre en compte mon besoin de sécurité, s'en suit un sentiment de peur permanent engendrant à son tour du stress, des insomnies....


Miser sur le long-terme

Les plus grandes questions à se poser ici sont donc : "Quels sont les éléments déclencheurs de cette émotion?", "Comment me sentir en sécurité?", "Que voudrais-je ressentir à la place ?" "De quelles ressources ai-je besoin pour y parvenir ?"


Si vous analysez la situation, vous vous rendrez compte qu'à long-terme, le fait d'avoir pris conscience de l'émotion désagréable et d'avoir pris le temps de travailler dessus vous aura permis de mettre en place des choix et des actions beaucoup plus puissantes et intéressantes que si vous aviez "réprimé" cette émotion de peur en la balayant du revers de la main. D'ailleurs, bien souvent, si vous la mettez au placard, elle reviendra au galop de manière régulière, telle une petite voix vous disant "Il est temps de m'écouter"


Je n'ai aucun contrôle sur mes émotions!

Pas de panique, cela s'apprend ! Faire une place à l'entièreté de ses émotions est un premier pas. Et telle une équipe, vous pouvez clairement jouer ensemble et pas à l'encontre l'un de l'autre. Développer votre résilience émotionnelle c'est également solliciter, en fonction de vos besoins du moment ou ceux des autres, une émotion plutôt qu'une autre !


Je suis ma plus grande source de force, ma meilleure ressource.

Encore une phrase que l'on a parfois du mal à intégrer. Et pourtant... je ne cesse d'être émerveillée au quotidien par les progrès que chacun peut réaliser. Selon les recherches actuelles, une blessure permanente ou l'incapacité de satisfaire un ou plusieurs des motifs fondamentaux entraîne une souffrance pour notre santé mentale et notre bien-être (cf. Grawe, 2004) Afin de rester et de devenir émotionnellement sain, il est donc essentiel de renforcer les quatre besoins neurobiologiques de base à long terme. A l'aide des ressources émotionnelles, qui renforcent les systèmes de motivation de base de la manière la plus puissante et la plus agréable, nous activons durablement les ressources pour lutter contre les facteurs de stress qui découlent de la violation des mêmes systèmes. Nous utilisons les émotions comme source de force pour élargir notre réseau de ressources dans le cerveau (Et nous appelons cela, l'"Emotional Ressourcing". Il s'agit l de constituer aujourd'hui les ressources dont vous aurez besoin demain. Et cela, il n'y a que vous qui puissiez le faire! A noter que votre état émotionnel résulte de ce qu'il y a à l'intérieur de vous. (Et attention, comprenez moi bien, le but ici n'est en aucun cas de vous blâmer mais de vous faire prendre conscience de la richesse incroyable de ressources que vous avez à l'intérieur de vous 😇)


L'intelligence émotionnelle : la compétence managériale du futur.

Quand on sait qu'elle sera l'une des dix compétences les plus importantes en 2022 selon le Forum économique mondial, il s'avère indéniable de l'importance de la développer dès aujourd'hui.


Sans grande surprise, les émotions jouent un rôle primordial dans nos comportements ainsi que nos prises de décisions. Réguler nos actions et nos relations sont donc également au coeur du sujet. Dans un monde où la "transformation", "l'innovation", "la créativité" et un "management collaboratif" sont primordiaux, comment faire pour générer une culture permettant à ces vagues du changement de s'opérer de manière fluide et complète ?


Pour avoir une influence positive auprès de nos collaborateurs, il est important de prendre conscience de nos propres émotions ainsi que celles des autres en milieu de travail. Certaines études montrent même que deux tiers des résultats d'une entreprise sont dus aux compétences émotionnelles des gestionnaires.


Travailler sa "flexibilité" d'expression émotionnelle (Expressive Flexibility)


Cultiver la sincérité au lieu de la dissonance émotionnelle : un principe clé pour une vie épanouie. "Ce n'est pas le plus fort qui survit mais celui qui s'adapte"


Cela est également vrai lorsqu'il s'agit de gérer nos émotions. Ceux qui sont capables d'adapter avec souplesse leur expression émotionnelle dans la vie professionnelle quotidienne ou dans l'interaction sociale en général, réduisent massivement la dissonance émotionnelle et les conséquences associées.


Ceci est décrit dans l´hypothèse « Expressive Flexibility ».

Selon cette hypothèse, un ajustement émotionnel réussi ne dépend pas tant de son propre processus d'autorégulation, mais plutôt de la capacité à renforcer ou à réprimer les émotions dans l'expression non verbale, en fonction des exigences de la situation (Westphal, Seivert, & Bonanno, 2010).


D'autres parts, maîtriser la capacité de s'exprimer émotionnellement de manière correcte permet de meilleures relations, plus saines et avec des solutions correspondant mieux au besoins de chacun. Oui toutes les émotions sont admises, mais les communiquer et les accueillir avec respect, de manière juste est primordial. (même en cas de colère ;-)


Imaginons, qu'en tant que Manager, vous êtes tellement sous pression pour l'instant que le moindre pas de travers, un projet qui n'a pas été géré comme vous l'auriez fait vous-même ou divergence d'opinion dans votre équipe, vous mette dans un état d'insécurité. Vous allez, en fonction, soit vous énerver et exprimer votre mécontentement, soit, couper l'herbe sous le pied de votre collaborateur en le faisant vous-même. La personne en question va à son tour, se sentir incomprise, ressentir un manque de confiance de votre part, un sentiment d'injustice, de colère (Qui potentiellement ne l'exprimera pas) voir même, à long terme, mener vers un désintérêt total. Alors que si vous arriviez à exprimer avec précision vos émotions et vos besoins, elle serait certainement plus apte à vous aider et à se remettre elle-même en question afin de trouver la solution ensemble.


Et c'est là qu'intervient la granularité émotionnelle

Pour cela, il est important d'avoir une connaissance et un accès fonctionnel à tout le spectre de ses émotions. Aussi, avoir accès à l'ensemble de ses émotions demande de la pratique.


Je vous propose un petit test : Notez mentalement toutes les émotions que vous pourriez lister. Bien souvent, vous pourrez les compter sur les doigts de la main.


L'importance de développer son vocabulaire émotionnel permet de mieux se comprendre, de mieux comprendre l'autre et de mieux être compris quant à nos attentes et nos besoins. C'est un peu comme le vin. Si on ne s'y connait pas, on pensera au vin rouge et au vin blanc, peut être à quelques cépages entendus ici et là. Mais si nous demandons à un sommelier, il pourra nous citer des centaines de sortes de vins. En développant son intelligence émotionnelle, nous devenons en quelques sortes "le sommelier de nos émotions"


L'empathie, ou la capacité à comprendre l'autre

Développer ce type d'intelligence, c'est aussi et surtout, mettre l'humain au coeur de nos priorités. C'est se servir des forces intrinsèques de chacun dans sa globalité en prenant en compte les différences de perception de chacun d'entre nous. C' est également pouvoir mieux comprendre ce que l'autre ressent et prêter attention autant au langage verbal que non verbal. C'est arriver à adapter son comportement en fonction des besoins et des systèmes de motivation de ses collaborateurs.


R-e-s-p-i-r-e-r

Pour terminer, une des plus grandes clés pour développer la finesse de nos perceptions émotionnelles consistera également à pouvoir appuyer sur le bouton "pause" afin de prendre conscience de ce qui nous habite, de la situation, de nos actions, de nos besoins et ainsi pouvoir prendre le recul nécessaire pour faire appel aux émotions et états d'esprits dont nous avons besoin pour accomplir nos objectifs.


Vous l'aurez compris, si j'ai souhaité me former de manière approfondie sur le sujet, c'est qu'il me passionne et que je suis convaincue de son levier d'efficacité dans nos vies privées et professionnelles :-)


Kathy Vandevelde, Coach émotionnelle, Sophrologue-Aromachologue et facilitatrice en Intelligence émotionnelle







47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout